débit garanti ou non-garanti ? C'est la question

Quel est l’accès internet le plus rapide ? 1 Mbps avec débit garanti ou 1 Mbps avec débit non-garanti? Un accès internet a un débit garanti ou non-garanti.

débit garanti à écrire dans le marbre, explications

débit garanti à écrire dans le marbre

Débit garanti et taux de disponibilité annuel :

Quand le débit d’un accès internet n’est pas de garanti, l’utilisateur ignore la durée nécessaire de transmission des informations à envoyer ou recevoir car son Fournisseur d’Accès Internet (FAI) ne s’est en effet pas engagé sur un débit contractuel. Le principe de fonctionnement est simple : Nous client partageons la bande passante avec plusieurs autres utilisateurs d’un même répartiteur ou d’une même plaque du même FAI. Statistiquement tous les clients n’utilisent pas à 100% leur accès internet en permanence, cependant il arrive régulièrement que les accès soient sollicités en même temps, le débit global est alors saturé, les performances individuelles sont dégradées. Ainsi un accès présenté comme atteignant 100 Mbps pourra voir son utilisation limitée à 1 Mbps pendant plusieurs secondes ou minutes ou heures. Le débit ne peut cependant pas être garanti 100% du temps, on appelle cela le taux de disponibilité annuel du service. Plus le le taux de disponibilité est élevé et mieux c’est pour mon entreprise. Les accès adsl destinés aux particuliers n’ont pas de mention d’engagement de taux de disponibilité. Pour les entreprises un taux de 99,50 à 99,85% est normal, au-delà on peut améliorer la résilience en doublant les accès par exemple. Attention certains FAI me garantissent la bande passante mais à 95% du temps annuel, à titre indicatif cela représente une panne contractuellement acceptable de 18 jours consécutifs.

Unité et notation :

Le débit d’un accès internet se mesure au moyen d’une unité de mesure appelé le «bit». Le bit est noté en abrégé par un «b». On utilise principalement le Mbps (MégaBit Par Seconde) avec les deux autres préfixes qui sont le Kbps (KiloBit Par Seconde) et le Gbps (GigaBit Par Seconde). Par équivalence, on a 1 Gbps = 1 000 Mbps, 1 Mbps = 1 000 Kbps et 1 Kbps = 1000 bps. Les accès mesurés en Kbps tendent à disparaitre avec le développement du DSL symétrique et de la fibre optique. On n’utilise pas dans le monde des télécoms les unités de mesure en usage dans le domaine informatique : le Byte abrégé en «B» et l’octet abrégé en «o». Le Byte et l’octet sont utilisés avec des préfixes notés en abrégé comme KB, MB, GB et Ko, Mo, Go. Pour mémoire on a : 8 bits = 1 byte = 1 octet. Un accès internet d’un débit de dix mégabit par seconde est noté 10/10 Mbps ou 10 Mbps par simplification pour les accès internet symétriques généralement utilisés par les entreprises quant le débit est garanti.

Conclusion :

Certains accès affichent par exemple un débit non-garanti de 100 Mbps pour un débit garanti de 10 Mbps, dans ce cas on dit que l’accès a un débit-crête ou burst de 100 Mbps. En conséquence, un accès garanti de 100 Mbps vous garantira une circulation de vos informations à 100 Mbps, ce qui n’est pas le cas d’un accès à débit non-garanti. Evidemment un accès de 100 Mbps garanti ne vaut pas le même prix qu’un accès de 100 Mbps non-garanti. Je dois exiger de connaître la valeur du débit garanti si elle n’est pas explicitement mentionnée. Seule la bande passante garantie a de la valeur pour mon entreprise. Pour cela je teste mes lignes.